Investir dans le vin

Investir dans le vin

1024 966 Cabinet Scala

PAR Cabinet Scala / 11 Déc. 2014

Investir dans le vin

Les investissements « plaisir » (ou alternatifs) séduisent de plus en plus les épargnants qui souhaitent investir dans des actifs tangibles et des biens réels. L’investissement dans le vin s’adresse à ceux qui cherchent à sécuriser et diversifier leur patrimoine. L’intérêt de ce type de placement  réside, principalement, dans sa rareté gage d’une forte rentabilité, et dans sa stabilité en regard des fluctuations des marchés. Quelques soient vos connaissances dans ce domaine, votre budget et le temps que vous souhaitez y consacrer, vous disposez de nombreuses possibilités pour investir avec succès dans le vin.

Ce qu’il faut savoir :

  • Un marché porteur et une demande nettement supérieure à l’offre (production limitée de grands vins, demande en constante progression du fait des marchés asiatiques et des pays émergents, effet de mode et consommation qui entretient la raréfaction…)
  • Un placement moins risqué : produits de luxe moins sensibles à la crise, la cotation des grands vins est non corrélée à l’évolution des marchés financiers ou immobiliers (= sécurité si les marchés s’effondrent) Son rapport rentabilité / risque est nettement supérieur aux autres marchés.
  • Grâce au Liv-ex qui garantit les indices dans le domaine des Grands Crus et notamment des vins de Bordeaux, vous pouvez suivre en permanence la valorisation de votre vin (+11% par an au cours de la dernière décennie)
  • Un actif attractif : le produit se bonifie avec le temps, se raréfie du fait de la consommation et, donc, prend de la valeur.
  • Un actif concret : Dès l’achat, les vins deviennent immédiatement la propriété de l’investisseur qui peut librement  en disposer (la composante “plaisir” de ce placement n’est pas négligeable)
  • Plusieurs possibilités pour investir dans le vin :
    • Créer sa propre cave : un minimum de connaissances dans le domaine vinicole est souhaitable
    • Investir dans une cave patrimoniale : la gestion est alors confiée à un professionnel.
    • Investir dans un groupement foncier viticole (GFV). L’investisseur devient alors, copropriétaire d’une ou plusieurs vignes.
  • De manière générale, l’investissement dans le vin devient rentable à partir de 3 à 5 ans.

Fiscalité :

  • Les investissements dans le vin entre dans la déclaration de l’ISF ainsi que dans l’actif successoral.
  • Imposition des plus-values :
    • non imposables si le montant de la revente ne dépasse pas 5000€,
    • Au-delà, taxées selon le droit commun des plus-values sur bien meuble : 34,5% (15,5% de prélèvements sociaux et 19% de prélèvements forfaitaires libératoires).
    • À partir de la 2ème année de détention, abattement de 5% par an. Ainsi, après 22 ans de détention, les vins sont totalement exonérés de taxe sur la plus-value.

Télécharger la fiche logo-pdf