Épargne salariale : outil d’accompagnement de la croissance

Épargne salariale : outil d’accompagnement de la croissance

600 450 Cabinet Scala

PAR Cabinet Scala / 26 Mar. 2019

Épargne salariale : outil d’accompagnement de la croissance

Du 25 au 29 mars 2019, à l’occasion de la semaine de l’Epargne salariale, retrouvez chaque jour un article sur notre site abordant le fonctionnement et les avantages de ces outils destinés aux entreprises et à ses salariés.

 

La motivation et la fidélisation des salariés sont des éléments différenciant pour l’entreprise. Le recrutement de personnes talentueuses est un challenge et s’appuyer sur un package de rémunération est un facteur clé de succès. Récompenser la performance individuelle et/ou collective grâce aux outils de l’épargne salariale permet d’attirer et de garder les talents.

Le premier poste de dépenses pour une entreprise est la masse salariale. Quand le dirigeant souhaite optimiser son bénéfice, le pilotage de ce poste de charges est un enjeu crucial pour lui.

Accompagner et alimenter la croissance des entreprises :

1) Objectifs des sociétés : quel meilleur carburant pour alimenter la croissance d’une entreprise dans la durée que le capital humain. Un chef d’entreprise qui sait ou il veut aller trouvera l’effet de levier recherché en recrutant les bons profils. Dès lors les responsables des ressources humaines n’ont qu’un seul objectif en tête :

  • Attirer et recruter les jeunes talents ;
  • Les motiver ;
  • Les fidéliser.

2) Quels obstacles rencontrent-elles ? Ces talents sont « courtisés » par tout le monde :

  • Forte concurrence dans le cadre du recrutement des grands groupes (tickets restaurants, cantines, comité d’entreprise…) ;
  • La jeune génération est beaucoup moins stable ;
  • Le but de cette génération n’est pas que financier ;
  • Leur donner du pouvoir d’achat immédiat ou leur parler Plan Epargne Retraite Collectif (PERCO) ?

Comment y arrivent-elles ?

Quels sont les outils à la disposition de ces entreprises pour réaliser leurs objectifs ? Le dirigeant d’entreprise, son DAF et/ou son DRH ont des outils à leur disposition. Il faut pouvoir proposer à ces jeunes talents un écosystème qui leur fasse envie, un package de revenus qui mêle :

  • Le revenu immédiat : salaires et épargne salariale ;
  • Le revenu de remplacement : la prévoyance collective ;
  • Le revenu différé : l’épargne retraite et PERCO.

Quels moyens pour piloter la masse salariale :

1) Avec l’épargne salariale les entreprises bénéficient d’une absence de cotisations sociales et patronales sur les primes (participation, intéressement, abondement) distribuées à leurs salariés.

2) La loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 du 3 décembre 2018 a supprimé l’applicable du Forfait Social à compter du 1er janvier 2019 sur :

  • La Participation et l’Abondement dans les entreprises de moins de 50 salariés ;
  • L’Intéressement dans toutes les entreprises jusqu’à 250 salariés ;
  • Enfin toutes ces primes versées aux salariés sont déductibles de l’IS.

Dans un environnement concurrentiel ou les sociétés se battent pour attirer les jeunes talents, l’épargne salariale, notamment dans le nouveau cadre apporté par la loi Pacte, permet désormais à ces sociétés de jouer dans la cour des grands.

Par ailleurs, l’épargne salariale peut tout à fait compléter un système de primes individuelles déjà en place au sein de la société. Ainsi, les salariés seront récompensés à la fois sur leur implication individuelle et collective.